À vos agendas



Bulletin
Vendredi 21 décembre 2018

Réunion de parents
Jeudi 10 janvier 2019 de 16h30 à 19h

Journées pédagogiques
Vendredi 08 février et lundi 11 février 2019

Bulletin
Vendredi 22 mars 2019

Fête du printemps
Du 15 au 17 mars 2019

Soirée portes ouvertes
Jeudi 16 mai 2019

Bulletin
Lundi 03 juin 2019

Examens de repêchage
Jeudi et vendredi 29 et 30 août 2019


Attention, en cas de suspension des cours, les élèves peuvent néanmoins être tenus de participer à des activités scolaires.

News

25/02
Breendonk : un choc pour les 6GT

L'homme, cet animal cruel

"Madame, j'ai froid.", "Monsieur, je préfère mon lit à ça, comment peut-on penser dormir là-dessus?", "Pourquoi le guide dit-il "nous" quand ils parlent des persécuteurs ?", "C'est glauque ici.", "Moi, je ne sais même pas faire pipi avec ma sœur derrière la porte, alors à 12 au milieu de la cour en trente secondes, laissez tomber"...

L'homme est un être capable du meilleur comme du pire, et ce jeudi 25 février, dans le froid et sous une faible pluie, les élèves de 6GTT ont pris conscience de ce que des idéaux pouvaient amener à faire et combien l'inaction pouvait avoir des conséquences dramatiques. Débordant d'imagination, l'homme, ingénu, s'est appliqué dans son Histoire, à détruire l'autre, à le réifier, à le nier, à le pousser dans les retranchements de son humanité, en osant parier sur son égoïsme et son égocentrisme.

"L'horreur y est l'obscurité, manque absolu de repère, solitude, oppression incessante, anéantissement lent. Le ressort de notre lutte n'aura été que la revendication forcenée, et presque toujours elle-même solitaire, de rester jusqu'au bout, des hommes." (Antelme L'espèce humaine).

C'est une "espèce humaine" à part que nous avons emmenée avec nous visiter le Fort de Breendonk, des humains sensibles à cette barbarie et conscients des réminiscences possibles de l'horreur. Ces élèves ont vu dans notre actualité mondiale, des traitements similaires qui se pratiquaient sans aucune impunité. "Est-ce possible de revivre cela ?" Oui, bien entendu, sans cet effort de mémoire, nous sommes amenés à revivre ce passé. Les rhétoriciens qui nous ont accompagnés savent désormais, combien il est essentiel de connaître notre histoire pour lutter à notre niveau, contre les injustices et la déshumanisation. Car que ce soit le martyr, ou le bourreau, l'un comme l'autre perd ce qui nous définit en tant qu'espèce humaine en subissant la barbarie ou en en étant la cause : notre humanité.

Toutes les activités