Service aux personnes

Projets / agent d'éducation

WE de formation à Wégimont

Pendant 2 jours, les élèves de 5ème partent avec leurs professeurs au Domaine de Wégimont. Objectif : disposer de temps pour mettre en place un projet/un type d’activités à pouvoir utiliser en stage. Exemple : création de jeux de coopération avec du matériel de récup, création d’un espace bien-être, d’activités autour des 5 sens, d’un parcours d’orientation, d’activités musicale et ou artistiques… Les « projets » sont mis en place par un groupe d’élèves puis testés et évalués par les autres. Les professeurs prennent aussi le temps d’expliquer aux élèves diverses façons d’adapter leur projet à différents publics. Bref, deux jours actifs fort appréciés des élèves !


Les après-midi « modules » en 6° Agent d’Education

Deux fois par semaine, les élèves de 6° ont une après-midi uniquement consacrées aux cours de l’option groupée. Particularité de ces après-midi, les cours varient en fonction du projet en cours. Par exemple, au 1er trimestre, les élèves doivent organiser deux après-midi de rencontre entre des enfants de maternelle et des personnes âgées. Au début, les cours sont donc consacrés à la préparation théorique de ces rencontres : étude des caractéristiques du public visé, du secteur concerné, des mesures de sécurité…. Ensuite, les cours de techniques éducatives servent à préparer effectivement les activités qui seront proposées lors des deux rencontres.

Les stages en Agent d’Education

Durant sa formation, l’élève devra effectuer plusieurs stages en institution. Ils font partie intégrante de la formation. Une organisation et un règlement spécifiques y sont liés. Il existe des stages « bloc » et des stages fractionnés.

  • Stages bloc : les élèves partent 2 fois deux semaines en 5° et 1 mois en 6°. Chaque élève a l’obligation d’effectuer un stage bloc dans le domaine du handicap et de passer par deux tranches d’âge différentes au cours de ses deux années de formation.
  • Stages fractionnés : d’autres stages sont organisés durant la formation des élèves. Il s’agit d’activités d’encadrement de bénéficiaires, de rencontres avec des professionnels de secteurs non couverts par les stages ou encore d’animations de bénéficiaires. Il s’agit la plupart du temps d’activités d’une journée ou d’une ½ journée.

Ces stages dans les secteurs de l’éducation (maisons d'enfants, enseignement spécial, maisons de repos, institutions pour personnes handicapés etc.) sont les points forts de la formation. Ils constituent un complément indispensable à la formation pratique et théorique reçue à l’école et permettent, de manière privilégiée, d’acquérir et d’améliorer la maîtrise de toutes les compétences du référentiel professionnel. Ils permettent aussi d’enrichir la réflexion de l’élève sur son projet personnel, professionnel et de formation. Ils favorisent la remise en question, l’évaluation constante du degré de maîtrise dans l’exercice des fonctions d’agent(e)d’éducation et la prise de conscience entre « l’idéal à atteindre » et les limites de chacun.

Projet marionnettes

L’idée est de créer de A à Z un spectacle de marionnettes. Pour cela, les professeurs de techniques éducatives se répartissent les tâches, de la création de l’histoire à la fabrication des marionnettes et des décors en passant par l’élaboration de la bande-son (musique, bruitage…). Les élèves présentent ensuite leur spectacle aux enfants de maternelle. Les différentes étapes de ce projet ont lieu pendant les après-midi « modules » des 6ème.


BEPS : Brevet européen de premiers secours

Dans la cadre de leur cours d’Education à la santé en 5ème, les élèves suivent la formation du BEPS. Elle a pour objectif d’apprendre à chaque élève les gestes indispensables pour intervenir en cas d’accident avant l’arrivée des secours. Comment ? en participant à des mises en situation dynamiques. Exemples : transmettre l’alerte au service de secours (112), déplacer correctement une victime, observer l’état des fonctions vitales, reconnaître une détresse respiratoire, un arrêt cardio-pulmonaire, pratiquer une réanimation, comprendre l'utilisation d'un défibrillateur, agir en présence d’une hémorragie, d’une plaie ou brûlure, d’une victime consciente présentant un malaise cardiaque, un traumatisme crânien et cervical… A l’issue de la formation, les élèves reçoivent un brevet.